Le Territoire concerné par le contrat de Canal de Canal Crau-Sud Alpilles est défini par la zone d’influence desservie par l’eau brute des canaux d’irrigation porteurs de la démarche.

Ces dix canaux porteurs sont gérés par des Associations Syndicales de Propriétaires (ASA, ASCO, ASL), qui comptent parmi les plus méridionales du système d’irrigation attaché à la Durance.

 

L’ensemble des ces dix canaux sont alimentés à l’amont du territoire concerné, par le canal commun de l’Union Boisgelin Craponne, qui assure le transfert de l’eau depuis une prise sur le canal usinier d’EDF à Lamanon. Cette eau est issue du barrage de Serre-Ponçon dans les Hautes Alpes.

16 communes sont concernées par les canaux porteurs de la démarche.

 

Notre démarche Contrat de Canal

Un système agricole ancestral

La production de foin de Crau est alliée au pastoralisme avec l’élevage de moutons. L’irrigation gravitaire est essentielle pour la qualité de ce foin, bénéficiant d’une Appellation d’Origine Protégée. Le sud des Alpilles est davantage concerné par l’oléiculture et l’arboriculture fruitière. Ces systèmes ont permis de dégager les moyens nécessaires à la création et à l’entretien des ouvrages. Mais cette ressource a été également le ferment du développement global du territoire. En soutenant directement la nappe de Crau, ces apports d’eau par irrigation gravitaire contribuent aujourd’hui à l’alimentation en eau potable de plus de 300 000 habitants, ainsi que des principales industries du complexe industriel de Fos-sur-Mer et du Grand Port Maritime de Marseille. En outre, ils ont participé à la création d’un environnement, d’un paysage et d’un cadre de vie appréciés par tous, comme en témoigne l’attrait des berges de certains canaux pour la promenade…

Les illustrations en images

 

Le Contrat de Canal: une démarche partenariale ambitieuse

La réponse à de tels défis appelle une démarche globale visant à renforcer et adapter les liens entre canaux et territoire. C’est l’ambition que revêtent l’élaboration et la mise en œuvre du Contrat de canal Crau-Sud Alpilles. Initialement portée par les gestionnaires de 10 canaux d’irrigation, elle associe aujourd’hui leurs principaux partenaires concernés par ces questions. Il s’agit des collectivités et leurs élus, des associations et des gestionnaires intervenant dans les domaines de la gestion des eaux, de l’assainissement pluvial, de l’environnement, du patrimoine et des loisirs, ainsi que des structures et syndicats professionnels et des partenaires techniques et financiers, soutenant la démarche : Etat, Agence de l’eau Rhône-Méditerranée et Corse, Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Département des Bouches du Rhône.

Plus de détails sur la gouvernance du Contrat de Canal

 

 

Notre démarche Contrat de Canal

Les enjeux identifiés: un consensus de départ essentiel

Dès les premières étapes de la concertation, les acteurs ont exprimé un consensus portant sur 3 points :

• L’apport d’eau aux nappes de Crau et Sud- Alpilles, assuré par l’irrigation gravitaire et les techniques de production de foin de Crau, est essentiel pour l’avenir du territoire. Les multiples usages associés à cette nappe justifient l’investissement de l’ensemble des acteurs dans la démarche Contrat de canal.

• Le service d’arrosage agricole et notamment l’irrigation gravitaire constituent la raison d’être historique des canaux. Son maintien est primordial et doit, à ce titre, prévaloir sur tout autre usage ou service à développer en lien avec les canaux et leur ressource.

Le statut d’Association Syndicale des gestionnaires, qui assoie cette gestion sur un périmètre inaliénable, apparaît comme le plus adapté pour assurer la pérennité des canaux et de leurs services.

 

La démarche de Contrat de canal a pour but d’apporter des réponses adaptées au maintien de ce consensus.

 

 

 

Notre démarche Contrat de Canal

Le dossier définitif et la mise en œuvre du Contrat de canal

 

Phase 1: d’une durée de 3 ans à compter de la date de signature, elle permettra d’effectuer les études préalables à certains investissements, de mener à bien les réflexions en cours, et de réaliser les actions d’ores et déjà planifiées et finalisées.

 

Un bilan «  intermédiaire » sera effectué à l’issu de la Phase 1 (année 3),

 

Phase 2: d’une durée de 6 ans (3 ans reconductibles à 3 ans ), elle sera consacrée à la réalisation des actions identifiées et finalisées suite aux études préalables et aux conclusions des différentes réflexions.

 

Notre démarche Contrat de Canal

Le contenu du dossier définitif

Notre démarche Contrat de Canal

Vous trouverez l'ensemble de ces documents définitifs <<ici>>

Tag(s) : #Présentation Générale